Archives par mot-clé : activités

Journée type – Assistante Maternelle et maman

Ooooooooooooh me revoilà 🙂

Oui, cela fait un long moment que je n’ai pas écris ici, pourtant j’ai pas mal de brouillons en attente mais jamais vraiment le temps de finaliser (ce sera d’ailleurs peut être le cas pour cet article aussi…)

Nous avons quitté notre appartement pour une maison depuis le mois de mars 2017.

J’avais envie de vous parler de ma petite routine quotidienne, ou plutôt de notre petite routine. Il m’a fallu quelques semaines pour prendre mes marques, avec les nouveaux enfants accueillis au sein de notre foyer, avec les nouvelles règles qui vont forcément avec. Ivory, Kalvin & Léa eux aussi ont dû prendre leurs marques, c’était difficile, surtout pour eux, ça l’est encore parfois (souvent même pour Léa). Partager sa maman ce n’est pas simple. La voir, là, mais ne pas pouvoir avoir son attention de maman comme avant, parce que mine de rien, elle travaille.

Car oui, je travaille, et c’est un travail merveilleux, riche, plein de rires, de joie, de partage, de rencontres, de bonheur, mais pas que. J’ai la responsabilité de veiller au bien être physique mais aussi émotionnel des petits êtres qui me sont confiés. Pour cela, mon foyer doit être lui même équilibré. J’ai encore de longues discussions avec mes loulous, pour les rassurer, leur expliquer, que oui je suis et je resterai leur maman, mais que quand les autres enfants sont là, je suis aussi leur assistante maternelle, une professionnelle. Ils cherchent à chaque occasion à attirer mon attention pleine et entière. Le moment où les parents déposent ou récupèrent leur enfant est souvent leur moment préféré pour montrer qu’ils sont là ^^

Bref tout ça pour dire que pour être une assistante maternelle et une maman efficace, il m’a fallu repenser beaucoup de choses.

Le vif du sujet

Tout d’abord l’organisation de la maison. J’avais déjà mis en place quelques aménagements pour la visite de la puéricultrice lors de sa venue pour la validation de la sécurité. Avec la pratique, je me suis rendu-compte qu’il avait encore d’autres choses à mettre en place pour une meilleure harmonie.

Nous avons tout d’abord choisi de réunir les jeux/jouets communs dans le salon. De nous séparer de notre grand canapé d’angle pour un plus petit, nous avons déplacé la télé dans notre chambre comme dans l’appartement. Nous avons installé des étagères dans la véranda pour le rangement du matériel créatif car mine de rien ça prend de la place :p

Les enfants ont également un petit bureau (type école) qu’une maman m’a gentiment donné ! Je l’ai repeins pour lui donner un petit coup de jeune, et j’en ai profité pour utiliser une peinture ardoise pour qu’ils puissent gribouiller dessus à loisirs.

Bureau peinture ardoise 

En plus de la réorganisation logistique, il m’a fallu repenser mes journées et leur déroulement. Prendre en compte les sorties pour aller cherche A. (6 ans) et A. (3 ans) à l’école en respectant au maximum les temps de sieste de N. (14 mois), le temps de préparation des repas, la planification des activités, la gestion des temps calmes pour les uns et les autres, les besoins divers de chacun des enfants, etc…

J’ai donc continué à faire mes menus comme je le faisais déjà depuis longtemps, mais j’ai également mis en place un planning pour les tâches ménagères. Par exemple le dimanche, je remets en état le meuble à chaussures ainsi que le porte manteau (les gilets retournent dans l’armoire par exemple), le jeudi, je nettoie le frigo, le vendredi, désinfection toilettes (même si dans la pratique c’est souvent plusieurs fois par jour lol ) et salle de bain.

Je cuisine toujours un maximum le dimanche. J’ai eu la chance de recevoir pour Noël un grand congélateur que nous avons installé à la cave (merci Maman !). Cela va grandement m’aider pour le stockage des repas 🙂

Je n’ai évidemment pas d’enfant (à part les miens ^^) pendant ces tâches. Si il y a un changement d’emploi du temps et que je viens à en accueillir, je remets au soir, ou au lendemain 🙂

Tout ça pour vous parlez finalement du déroulement lambda d’une journée, car on me demande souvent comment je fais pour occuper tout ce petit monde toute la journée, ou jusqu’à tard dans la journée. Je lis énormément pour la plus petite (N.), elle est très très réceptive et participe souvent à l’histoire. En général en début de matinée, ça leur permet de démarrer leur journée tranquillement et de préparer le temps de la sieste car elle dort le matin.

Ensuite, on a quelques rituels surtout pendant les vacances scolaires car sinon je n’accueille que N. sur le temps d’école du matin:
On se dirige vers le meuble où se trouve les instruments ou les jeux de motricité fine (puzzle, encastrement, tri, etc…). On s’attribue chacun un instrument, percussions, à vent, à corde, et on se fait un mini concert, avec des solos des uns et des autres, on chante aussi, beaucoup ^^

Vient le moment de la sieste pour le moment, N. en a encore besoin. Il lui arrive de ne pas la faire si elle peut dormir plus longtemps le matin avec ses parents. Si pas de sieste alors nous passons à une activité type table lumineuse, motricité fine, puzzles etc…

Je réveille N. en fin de matinée ou il lui arrive de se réveiller seule, dans ce cas nous jouons en attendant l’heure de l’école .Nous partons chercher les grands à l’école, A., A., Léa et Kalvin. Ivory étant au collège. Les trajets se font toujours à pieds, quelque soit le temps ^^

Nous nous mettons à table et prenons le repas tous ensemble. Ensuite place aux jeux libres le temps que je débarrasse la table.

Nous repartons pour l’école et une fois de retour à la maison avec N. et A. nous lisons une histoire (ou deux ou trois :p ) et la sieste de l’après midi arrive.

Je réveille (oui encore) les deux loulous qui dorment en moyenne 1h30 l’après midi pour que nous puissions retourner chercher A. Léa et Kalvin pour le dernier trajet de la journée !

Nous prenons le goûter, la plupart du temps fait maison. Constitué d’une douceur, d’un fruit et d’une boisson type jus ou boisson chaude quand il fait froid.

A. (3 ans) part rapidement après le goûter, N. suit quasiment de suite après le départ de A.

Il ne reste que A. (6 ans) qui passe la fin de journée avec nous. Kalvin s’installe pour ses devoirs si il en a, il fait un maximum en autonomie pendant que joue ou lit pour A. Si Kalvin a besoin d’aide, je propose à A. une activité en autonomie ou des jeux libres (ce qu’il favorise le plus souvent après sa journée d’école). Léa est très autonome et fait sa petite vie pendant ce temps, un peu comme Ivory. Sauf pour les devoirs, Ivory a souvent besoin de moi. C’est le moment le plus compliqué à gérer de la journée car A. part tard mais nous faisons au mieux pour tout le monde, enfin j’espère :p

Et ensuite ?

Je ne vous cache pas que ces périodes de repos comme en ce moment même sont salutaires. Je me suis retrouvée vraiment épuisée la semaine précédent les vacances de Noël, mais quand je vois les petits mots, les petites attentions des enfants et des parents envers moi, ça me boost, les sourires, les câlins, les voir évoluer, c’est une chance, j’en suis consciente 🙂

Est ce que je ferai ce métier pour toujours, honnêtement, je ne sais pas, certains diront, que ce n’est pas vraiment un métier, que je suis à la maison, que je n’ai pas de quoi être fatiguée, me plaindre ou autre… . Je n’entrerai pas dans ce débat, mais je dirai juste que ce métier à des avantages et des inconvénients. Comme tous les boulots j’imagine, alors tant que je m’y retrouve, tant que ma famille n’en souffre pas alors je continue sur ma lancée.

J’ai également prévu de passer mon CAP petite enfance en juin 2018.  Enfin si j’ai le temps de monter mon dossier. Mais je ne sais pas si je serai capable de travailler en structure ou autre après ça. Bref, je ne me projette pas aussi loin de toute façon !
Je profite de l’instant présent surtout en cette période de fêtes.

J’ai mis plusieurs mois à terminer cet article, j’espère qu’il vous plaira. Je ne sais pas si le prochain arrivera bientôt . J’ai encore un peu de temps libre devant moi. J’espère avoir le temps de vous présenter également mes dernières cousettes :p

Je vous souhaite à tou.te.s de très bonnes fêtes de fin d’année, profitez bien de vos proches, ressourcez vous bien <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les familles d’animaux

Depuis quelques temps Léa, 3 ans, s’intéresse de plus en plus aux familles d’animaux. Elle a toujours aimé les animaux, les regarder, les toucher, mais elle va maintenant plus dans la composition de la famille.

Auparavant elle parlait de maman vache, papa vache et bébé vache, mais je l’a sens prête, (elle a arrêté de me répondre « Naaaaaaaaaaaaan c’est un bébé vaaaaaaaaaaaache !! » quand je lui disait qu’on parlait de veau), maintenant a utilisé le vocabulaire correspondant.

J’ai cherché avec une amie des ressources sur le net à imprimer et à plastifier. Je n’ai pas trouver de support me plaisant à chaque fois à 100% alors j’ai décidé de créer le mien. Les puristes trouveront surement qu’il est loin d’être parfait, et il l’est certainement, mais ce fichier me convient et il correspond à notre façon de faire avec ma Léa.

Je me suis dis que ça vous intéresserait peut être de le voir et pourquoi pas de l’utiliser, alors je vous le propose en téléchargement dans cet article :

Le PDF à télécharger : animaux-male-femelle-petit

Le fichier Word si vous voulez faire des modifications : Animaux familles

Je n’ai pas encore fait toutes les familles, mais seulement celles qui intéressent ma puce en ce moment.

Concernant la mise en page, j’ai utilisé PicMonkey avec sa fonction collage. Après avoir sélectionné les photos que je souhaitais utiliser, j’ai choisi le collage de 3 photos les une à côté des autres :

collage picmonkey

Il m’a ensuite suffit d’enregistrer mes collages et de les insérer dans un document Word. J’ai ensuite créé une bordure à ce collage (épaisseur 3 pts), puis un rectangle (même épaisseur de trait que a bordure du collage) en dessous du collage avec deux traits de séparation (toujours la même épaisseur). J’ai ajouté une zone de texte en dessous de chaque photo avec le nom de l’animal correspond. J’ai utilisé une police cursive en gras car je trouve qu’elle est plus visible.

Voilà, j’ai hâte de commencer à utiliser ses cartes avec Léa qui a contribué à leur élaboration puisque c’est elle qui a choisi les photos des animaux :).

Je compte lui présenter d’abord en famille, en ne séparant pas les papas des mamans et bébés, puis une fois qu’elle aura acquis la famille, les détacher et lui demander de les retrouver quand je les nomme.

N’hésitez pas à me faire part de vos suggestions et de vos remarques, en tout cas moi j’ai pris beaucoup de plaisir de faire ce document pour ma puce.

Je vais commencer à réfléchir à ce que je pourrais confectionner comme cartes ou comme jeu afin de les présenter aux enfants que j’accueillerai très bientôt !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tapis d’éveil sur mesure

Oui oui, un tapis d’éveil, pourtant ma dernière a un peu plus de 3 ans. Mais si vous me suivez un peu via ma page facebook, vous avez du remarquer un petit changement dans mon futur proche.

Non je ne suis pas enceinte, et je ne compte pas l’être, mais j’ai choisi de me former et de devenir assistante maternelle.

C’est un métier auquel je n’avais pas forcément pensé dans un premier temps mais qui s’est en quelque sorte imposé à moi au fil de mon congé parental. Plus la date fatidique de la fin du congé approchait, plus j’angoissais et cherchais des solutions pour ne pas avoir à reprendre une activité professionnelle classique.

Et puis un jour au mois d’août, j’ai eu la chance de faire la connaissance d’un petit garçon extraordinaire et de ses parents tout aussi fantastiques. J’ai eu la chance de pouvoir accueillir pendant plusieurs jours cet enfant, et je me suis surprise à prendre un grand plaisir à faire sa connaissance, à veiller à ce que ses besoins sont combler, à exercer ma bienveillance et ma communication positive avec lui aussi, en plus de le faire déjà avec mes enfants.

J’ai également adoré passer du temps à chercher des activités qui pourraient lui plaire, essayer de peut être, lui faire découvrir des choses différentes. Et un jour sa maman m’a glissé à l’oreille « tu n’as jamais pensé à être nounou ?! » Et bien non, je n’y avais jamais pensé, mais si c’était comme ça être nounou, alors ça me parlait beaucoup.

J’ai pris du temps pour y penser, pour fouiner un peu sur le net, mais pas trop pour ne pas être trop influencée. J’ai pris rendez-vous pour une réunion d’information au CCAS de ma ville, j’ai pris un dossier et je l’ai rempli…

La suite a été une suite logique d’événements. Il a fallu mettre notre appartement aux normes de sécurité avant la venue de la personne de la PMI (Protection Maternelle Infantile), car nous n’avions jamais utilisé de bloque-porte / fenêtre ou de cache prise.

La venue de celle-ci a été assez rapide, et c’est plutôt bien déroulée. Elle m’a de suite parlé d’un agrément pour 2 enfants, m’a précisé que mon dossier passerait en commission à une certaine date et m’a dit qu’après réception d’un courrier de confirmation, je serais recontactée par l’organisme qui gère la formation obligatoire des assistantes maternelles sur mon secteur.

Tout est allé ensuite très vite. J’ai eu une réponse positive de la commission en avril, puis début mai un courrier du GRETA qui me donnait mes date de formation. 67 heures obligatoires à faire avant de pouvoir accueillir un premier enfant.

Bref je vous passe les détails de cette formation où j’ai quand même eu le plaisir d’entendre plusieurs fois le terme bientraitance (qui a parfois provoqué des réactions qui m’ont fait mal mais bon…)

Me voici, toute fraîchement formée, prête à rencontrer des parents qui ont « choisi » de reprendre le travail ou qui change de mode de garde.

Seulement, petit soucis pour moi, je n’ai plus aucune affaires de bébés !

Et oui, ayant renoncé à agrandir notre famille, nous avions, d’un commun accord éparpillé ou revendu les affaires de bébés de Léa. Et comme je ne sais plus trop à qui j’ai donné quoi et que je ne suis pas du genre à aller sonner aux portes pour récupérer ce que j’ai donné, et bien, système D, on fait les vide-greniers et j’essaye de coudre ce qu’il est possible de coudre.

Après avoir réalisé une turbulette japonisante selon le patron de Kallou, je me suis dis qu’un tapis d’éveil se serait une bonne chose ! Pratique et utile de préférence 🙂

turbulette japonisante kallou

Pour le tapis, je suis partie sur un mélange de tissu et de stimulus mais sans en faire trop, je l’espère.

J’ai pensé à utiliser du minkee boutons de roses parce qu’il a la particularité d’être un peu en relief, et super doux !! Un nuage et un mouton avec cette matière, pourquoi pas. Mais juste un simple nuage, ça me semblait peu. Alors pourquoi pas y accrocher quelques ballons et en profiter pour donner un intérêt à ces ballons. Deux d’entre eux sont donc rembourrés avec de la mousse et à l’intérieur j’ai glissé un grelot. Le troisième est rempli de graines de lin. ils ont donc un poids différents et une texture également différente.

Pour rester dans la thématique nature, j’ai imaginé un petit filet à papillons et quelques papillons en feutrine accrochés au tapis. Je vais peut être fixer le bout du filet à même le tapis pour éviter que les petites mains s’entortillent autour, à voir à l’utilisation.

filet papillons

J’ai également brodé des fleurs, l’une légèrement rembourrée avec du molleton afin d’accentuer la différence au toucher. A côté de ses fleurs brodées, j’ai cousu une fleur en relief. Avec 5 pétales, type coussin ^^

Dans un coin, j’ai installé une petite marre à poissons, recouverte d’un tissu cristal et dans laquelle se mêle poissons, étoiles et paillettes ! Pour rendre ce tapis un peu festif j’ai cousu une mini guirlande de fanions dans lesquels j’ai glissé du papier sulfurisé pour que ça bruisse. Et enfin un joli soleil dans le coin qui a pour rayons des rubans de différentes tailles et en différentes matières.

soleil rubans

J’ai cousu au point droit, avec 5 allers retours tout ce qui devait être accroché à une forme, par exemple les ballons sur le nuage, les rubans sur le soleil, etc…

Puis j’ai fixé sur le tapis les éléments, d’abord au point droit, puis au point zigzag, puis au point zig zag très serré afin que l’ensemble soit très très solide. Ensuite une couche de rembourrage molleton épais, une couche de polaire et une couche de coton pour le fond et il a fallu assembler le tapis ! Je le trouve moi plutôt moelleux.

tapis d'éveil sur mesure

J’ai la chance d’avoir parmi mes amies, une jeune maman qui a eu la gentillesse de se proposer pour faire tester le tapis d’éveil à sa puce ! Elle m’a confirmé que niveau épaisseur c’était très satisfaisant, ouf :p

La petite puce a semblé trouver le filet à son goût et a aussi cramponné les rubans du soleil. Je suis satisfaite parce que j’avais peur que certains éléments gênent les mouvements, mais en fait non, c’est tout bien 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Encore un grand merci à ma mini testeuse et à sa maman ! Pour ma part, j’enchaîne sur la confection de livres en tissus, puis sur des coussins sensoriels et j’espère avoir le temps pour faire une balle de préhension également grâce à ce super tutoriel d’Alternatives Montessori.

Et je suis bien contente d’avoir pu récupérer mon blog et de pouvoir à nouveau échanger via celui-ci, en plus de Facebook , twitter ou instagram !

 

A tout bientôt 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

#16 Formes – Projet 52

En retard, très en retard même !!

Pour le thème des formes voici une photo représentant ma ptite louloute qui dessine / peint / tamponne tout plein de formes

IMG_4433

J’essaye de faire dans la foulée la semaine suivante sur le thème de pâques !

Rendez-vous sur Hellocoton !