Archives de catégorie : Partage

Parce que parfois je suis d’humeur joyeuse, triste, nostalgique, en colère, et que j’ai envie et besoin de le partager

Mon top 3 recettes végétaliennes salées

Ahah on ne m’arrête plus, j’aime les vacances !

Dans cet article j’avais envie de vous proposer mes recettes fétiches. Les miennes mais surtout celles des ptis loups. Testées et validées. Elles sont rapides, simples et accessibles avec des ingrédients de base ou presque. On a tou-tes-s une recette fétiche, voici mon top 3.

Pâtes bolo tofu rosso :

Alors c’est un grand classique, les enfants attendent ce plat avec impatience régulièrement.

Aucun ne s’est jamais plains d’avoir du tofu rosso à la place de la viande dans ce plat. Ultra basique. La recette a avoir dans son petit cahier cuisine !

Il vous faut bien sûr des pâtes. Je les prends bio, je les aime complètes (mais pas les loulous :/ ). Sans œuf évidemment, d’ailleurs pour faire des pâtes maison absolument pas besoin d’œuf. Juste de la semoule de blé dur ;). En été un coulis de tomates maison, en hiver en brique ou en boite. Ou alors vous avez anticipé et vous avez fait du coulis en grosse quantité en bocaux. Ce n’a pas été mon cas jusqu’à présent, mais je vais tenter l’été prochain 🙂

Le dernier ingrédient sans lequel bah le plat ne serait pas ce qu’il est : Le tofu RossoJe ne connais pour le moment personne qui n’aime pas cette sorte de tofu. Il suffit de le faire revenir à la poêle avec un peu d’huile (d’olives pour moi), j’aime ajouter des oignons mais encore une fois ce n’est pas au goût des plus petits :p

Ici accompagné de betterave, graines de courge, sésame, crème soja.
Saupoudré de levure maltée.

Les gratins

Une autre recette phare auprès des enfants c’est le gratin ! Sous toutes ses formes, avec des légumes, des différentes sortes de tofu ou de substituts végétaux.

Je précuits les légumes que je veux faire gratiner dans mon super robot que j’aime d’amour. Il me simplifie la vie +++

C’est un peu la même chose qu’un thermomix ou qu’un Monsieur Cuisine de chez Lidl. Un robot qui mixe, cuit, fouette, etc… C’est vraiment un gain de temps énorme !

Une fois mes légumes précuits, j’enchaîne sur la béchamel, toujours avec mon super robot. Je mets tous les ingrédients dedans et je le laisse faire. Ma béchamel super bonne et inratable c’est lait de soja 500ml + huile d’olive + farine à l’œil, je dirais 80/100g et du sel. J’ajoute un peu de muscade parce que j’adore ça.

Je place mes légumes dans le fond d’un plat à gratin. Si besoin j’ai mélangé avant du tofu ou du seitan. Je recouvre de béchamel, un peu de levure maltée et de chapelure (râpé de biscottes complètes ^^). J’ajoute quelques graines de sésame et de tournesol et au four une 20aine de minutes ou au congélateur si il est prévu pour plus tard dans la semaine.

Je n’ai pas de photo d’illustration, je l’ajouterai quand je penserai à prendre un gratin en photo. J’en fais au minimum 2 par mois en général.

« Omelette » à la farine de pois chiches – Recette Jardin Vegan

Je prends la recette de base du super site Jardin Vegan. Je double les proportions pour nous car nous sommes 8 à table quand tout le monde est ^^

J’accompagne cette recette de riz en général. Je la fais parfois nature ou j’ajoute un peu ce que j’ai sous la main en légumes.

A. est un fan absolu de l’omelette classique à base d’œufs de poules chez sa maman, et bien ici il met l’omelette à la farine de pois chiches encore au dessus ! C’est une grande fierté pour moi (je ne fais pourtant que suivre la recette à la lettre ahah)

Omelette vegan

J’espère que ces recettes vous plaisent et vous inspirent. Je partagerai prochainement avec vous mon top 3 de recettes sucrées.

Vous pouvez retrouver quelques uns de mes partages menus ici

Rendez-vous sur Hellocoton !

Année 2018, mes projets, mes envies

Vous n’y échapperez pas, c’est mon tour de vous parler de cette année 2018 qui commence.

2018, pourquoi cette année serait-elle différente de 2017 ?

J’ai plein de projets en tête. Encore plus qu’en 2017, c’est dire ! Des projets personnels, des projets professionnels, des envies de travaux, des besoins d’autre choses. Tout en restant concentrée sur EUX.

Je ne peux pas envisager le moindre changement sans imaginer l’impact qu’il aura sur mes enfants. Je partage avec vous mes trois principales envies pour cette année à venir.

Projet n°1 :

Un de mes projets principal étant de passer mon CAP petite enfance. Pour valider ce que je fais au quotidien et aussi pour m’ouvrir peut être d’autres portes. Pas seulement avec ce diplôme mais pouvoir ensuite passer des concours ou pousser un peu plus loin encore. Bon à presque 35 ans je ne me voile pas la face, ça ne sera pas simple. Tout en continuant à travailler, à m’occuper des loulous, à gérer le quotidien, etc…

Ca m’effraie, mais toute nouveauté est effrayante, toute projection vers l’inconnu l’est aussi ! Le tout est d’en avoir conscience et d’être bien entourée et épaulée.

Je m’aide également d’un support papier. Ce livre est clair, précis, il répond à mes questions principales. Pour le reste il existe de très nombreux sites et forums d’entraide.

En tant qu’assistante maternelle agréée, la formation obligatoire avant d’exercer permet de valider l’EP1 du CAP petite enfance. Titulaire d’un BAC je suis également dispensée des épreuves générales.  Si je ne le fais pas tout de suite j’ai peur de ne pas réussir à me remettre dans le bain, rattrapée par le quotidien et la routine 😉

Projet n°2 :

En rapport avec la couture celui-ci. J’aimerais beaucoup mettre en place des petits ateliers. Des « cours » de couture pour débutantes, des café/couture pour couturières confirmées ou non. Idéalement le samedi après midi. Ma pièce couture prend forme petit à petit et je me dis qu’avec le tissu et la place dont je dispose cela pourrait être sympa d’en faire profiter d’autre. Des moments de partage et d’entraide, entre adultes cette fois, ça pourrait être intéressant je pense. Le tout gratuitement bien sûr ! L’objectif étant de partager 🙂

Il me reste encore un tout petit peu de travail dans l’organisation et le rangement de ma pièce mais je la trouve déjà très fonctionnelle. Il me faudrait trouver un petit chauffage d’appoint car même si la pièce est isolée, l’hiver il y fait vraiment froid ^^

A la place du matelas j’aimerais trouvé un petit canapé et ajouté encore un bureau pour placer la machine à coudre d’Ivory.

J’ai depuis la photo installé un tapis car le sol est brut et froid !

 

Projet n° 3 :

Le plus important à mes yeux, profiter et lâcher prise !

Profitez d’eux, profitez de chaque parcelle de bonheur, de rires, de partages, de douceur.

Lâchez prise, me mettre moins de pression, déléguer un peu. Ne pas culpabiliser si je n’ai pas pu faire les goûters et qu’on se contente d’un fruit et d’une tartine deux jours de suite. Ne pas me torturer l’esprit parce que deux jours de suite Léa a eu un goûter soja chocolat pour l’école.

Prendre le temps, essayez de me mettre en pause quelques instants pour regarder autour de moi et m’émerveiller de ces toutes petites choses qui me font sourires quand j’y repense. Essayer de ne rien regretter.

C’est ce projet qui s’annonce finalement le plus compliqué, mais surtout le plus beau et le plus prometteur 🙂

Et vous, vous avez des projets, des envies pour cette année 2018 qui commence ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les petites nouvelles et les cousettes

Le fameux temps derrière lequel on court bien trop souvent, il me manque, beaucoup, malgré tous mes efforts d’organisation.

Ceux qui me connaissent bien, depuis longtemps, ils sont peu nombreux, savent à quel point ça me coûte de m’organiser. Ça n’a rien d’inné chez moi, j’ai plutôt tendance à faire au dernier moment, à voir au jour le jour, je suis comme ça, c’est ma nature. Mais il faut se rendre à l’évidence, depuis que j’ai commencé à travailler à la maison. Il me faut aller contre cette nature, et m’organiser vraiment. Pour mon bien mais aussi pour le bien de ma famille et celui des enfants que j’accueille chaque jour chez moi dans le cadre de mon métier.

Le principal, les repas et le ménage :p

Je me tiens donc toujours à faire mes menus, sur une semaine maintenant histoire de gérer au mieux mes stocks et donc mes dépenses en courses. Depuis la rentrée de septembre, nous consacrons notre samedi à aller chercher le drive + magasin bio + rendez-vous orthophoniste + etc….

Début janvier 2018 nous allons tenter de basculer sur des menus au mois, avec grosses courses en Allemagne (BIO + végétal qu’on trouve directement dans le supermarché). Ne faire que ça de mes samedis ou presque commençait à me peser.

J’espère donc limiter à 1 ou 2 samedis cette corvée et pouvoir me consacrer encore un peu plus à mes enfants.

Je ne le précise pas à chaque fois mais les plats sont végétaliens, parfois végétarien pour les enfants que j’accueille et parfois omnivore pour la plus petite.

Exemple de menus

Menus janvier 2018

Tous les soirs, je passe l’aspirateur. Enfin mon super robot passe l’aspirateur. Je nettoie le sol avec eau chaude + vinaigre blanc une fois qu’il a fait le salon, quand on mange. Je fais l’impasse le samedi soir ^^

Anakin et Amibot

Les activités

Chaque semaine en période scolaire, le mercredi après midi est consacré à un petit bricolage commun qui doit être adapté pour tous les enfants, de 2 à 12 ans, avec un minimum d’intervention de ma part, surtout que la plupart du temps je fais le bricolage également pour moi ahah.

Pendant les vacances scolaires je sélectionne plusieurs idées d’activités et bricolages que je propose ou non aux enfants selon leur fatigue, leur motivation et le temps qu’il fait à l’extérieur.

Les sorties

On sort tous les jours en période scolaires (au minimum pour les trajets maison – école). En période de vacances, c’est assez variable, quand il fait beau la question ne se pose pas, quand il fait un peu moins beau j’essaye de les motiver quand même. Plus ils grandissent plus ils manquent de motivation pour affronter la grisaille. Il me faut respecter aussi le temps de sieste des plus petits.

Je vous parle de tout ça plus en détails ici .

Mes enfants à moi.

Ils ont repris tous les trois le chemin de l’école. Léa en grande section de maternelle. Après 1 an et demi d’instruction en famille, elle s’adapte super bien. La maîtresse est épatée, elle lui fait beaucoup de compliments.

Bon de mon côté je suis plus mitigée mais bon, le principal étant qu’elle n’y aille pas à reculons, j’ai toujours dis que je respecterais leur choix de retourner à l’école.

Kalvin a fait son entrée en CM2. Il a été déscolarisé en fin de grande section maternelle. Autant dire qu’on nous attendait au tournant. Les débuts m’ont beaucoup effrayés, Kalvin lui sûr de lui ne voyait que le positif. Quand les vacances de Noël ont approché les sentiments se sont inversés. Mais au final il s’en sort plutôt bien au niveau des apprentissages et du travail à fournir. Pour le reste, il souffre beaucoup du bruit, de la vulgarité, des bousculades… Mais pour autant ne veut pas arrêter. La fatigue lui pèse beaucoup aussi. Encore une fois pour lui le jeu en vaut la chandelle.

A côté de ça il est suivi par un ergothérapeute extra qui le met en confiance +++ et qui vient à la maison les mercredis après midi.Il a mis en place l’ordinateur en classe et Kalvin a tout de suite trouvé sa place avec son outil. Il a fallu (et il faut toujours un peu) insister pour que les maîtresses pensent à adapter, Kalvin ne refuse pas d’écrire mais je trouve cela injuste de dire que comme il ne refuse pas, pas la peine de le faire sur ordinateur.

Le bilan reste tout de même positif pour lui.

La pause de midi, dur dur de repartir !

Ivory a fait son entrée en 4ème, dans son précédent collège et non le collège de secteur pour qu’elle retrouve ses marques. Elle n’est plus embêtée. Les résultats sont très hétérogènes. Certaines matières au top, d’autres moins, mais elle fait beaucoup d’efforts. J’espère qu’elle continuera sur cette lancée. Nous ferons tout pour 😉

Et la couture dans tout ça ?

Clairement, je trouve parfois un peu de temps pour coudre, surtout depuis que ma pièce couture est au grenier. Ça simplifie l’organisation mais c’est moins facile que d’avoir tout dans le salon à disposition. Encore une fois cette histoire de temps derrière lequel on court. Et les priorités qu’on se donne.

Je dois toujours coudre, oui je DOIS. J’en ai besoin, je ressens un manque vraiment quand je ne prends pas ce temps pour moi. Je suis frustrée de ne pas réussir à dégager du temps pour moi !

J’ai profité de ce début de vacances pour m’accorder ce temps. J’ai donc fini un sac commencé depuis euh beaucoup de temps. L’amie a qui il est destiné fait d’ailleurs preuve d’une patience énorme ^^

Modèle Grâce – La Petite cabane de Mavada
Simili cuir + coton
Poche extérieure
Intérieur + Poche Zippée

 

J’ai également commencé un Preston, version pirate, pour un loulou que j’accueille. J’espère l’avoir fini pour mercredi :p

Modèle Preston – La Petite cabane de Mavada

Pour les maîtresses, j’ai cousu des trousses toutes simples auxquelles j’ai accroché des porte clés réalisés en pâte FIMO.

Et pour ma maman, un coussin girafe et une trousse de toilette.

Voilà pour le petit point, ça fait un bien fou de trouver le temps d’écrire.

Je ne sais pas si j’aurai le temps de boucler un autre article avant la reprise, alors j’espère que ces 2 articles en peu de temps vous auront plu ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les familles d’animaux

Depuis quelques temps Léa, 3 ans, s’intéresse de plus en plus aux familles d’animaux. Elle a toujours aimé les animaux, les regarder, les toucher, mais elle va maintenant plus dans la composition de la famille.

Auparavant elle parlait de maman vache, papa vache et bébé vache, mais je l’a sens prête, (elle a arrêté de me répondre « Naaaaaaaaaaaaan c’est un bébé vaaaaaaaaaaaache !! » quand je lui disait qu’on parlait de veau), maintenant a utilisé le vocabulaire correspondant.

J’ai cherché avec une amie des ressources sur le net à imprimer et à plastifier. Je n’ai pas trouver de support me plaisant à chaque fois à 100% alors j’ai décidé de créer le mien. Les puristes trouveront surement qu’il est loin d’être parfait, et il l’est certainement, mais ce fichier me convient et il correspond à notre façon de faire avec ma Léa.

Je me suis dis que ça vous intéresserait peut être de le voir et pourquoi pas de l’utiliser, alors je vous le propose en téléchargement dans cet article :

Le PDF à télécharger : animaux-male-femelle-petit

Le fichier Word si vous voulez faire des modifications : Animaux familles

Je n’ai pas encore fait toutes les familles, mais seulement celles qui intéressent ma puce en ce moment.

Concernant la mise en page, j’ai utilisé PicMonkey avec sa fonction collage. Après avoir sélectionné les photos que je souhaitais utiliser, j’ai choisi le collage de 3 photos les une à côté des autres :

collage picmonkey

Il m’a ensuite suffit d’enregistrer mes collages et de les insérer dans un document Word. J’ai ensuite créé une bordure à ce collage (épaisseur 3 pts), puis un rectangle (même épaisseur de trait que a bordure du collage) en dessous du collage avec deux traits de séparation (toujours la même épaisseur). J’ai ajouté une zone de texte en dessous de chaque photo avec le nom de l’animal correspond. J’ai utilisé une police cursive en gras car je trouve qu’elle est plus visible.

Voilà, j’ai hâte de commencer à utiliser ses cartes avec Léa qui a contribué à leur élaboration puisque c’est elle qui a choisi les photos des animaux :).

Je compte lui présenter d’abord en famille, en ne séparant pas les papas des mamans et bébés, puis une fois qu’elle aura acquis la famille, les détacher et lui demander de les retrouver quand je les nomme.

N’hésitez pas à me faire part de vos suggestions et de vos remarques, en tout cas moi j’ai pris beaucoup de plaisir de faire ce document pour ma puce.

Je vais commencer à réfléchir à ce que je pourrais confectionner comme cartes ou comme jeu afin de les présenter aux enfants que j’accueillerai très bientôt !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tapis d’éveil sur mesure

Oui oui, un tapis d’éveil, pourtant ma dernière a un peu plus de 3 ans. Mais si vous me suivez un peu via ma page facebook, vous avez du remarquer un petit changement dans mon futur proche.

Non je ne suis pas enceinte, et je ne compte pas l’être, mais j’ai choisi de me former et de devenir assistante maternelle.

C’est un métier auquel je n’avais pas forcément pensé dans un premier temps mais qui s’est en quelque sorte imposé à moi au fil de mon congé parental. Plus la date fatidique de la fin du congé approchait, plus j’angoissais et cherchais des solutions pour ne pas avoir à reprendre une activité professionnelle classique.

Et puis un jour au mois d’août, j’ai eu la chance de faire la connaissance d’un petit garçon extraordinaire et de ses parents tout aussi fantastiques. J’ai eu la chance de pouvoir accueillir pendant plusieurs jours cet enfant, et je me suis surprise à prendre un grand plaisir à faire sa connaissance, à veiller à ce que ses besoins sont combler, à exercer ma bienveillance et ma communication positive avec lui aussi, en plus de le faire déjà avec mes enfants.

J’ai également adoré passer du temps à chercher des activités qui pourraient lui plaire, essayer de peut être, lui faire découvrir des choses différentes. Et un jour sa maman m’a glissé à l’oreille « tu n’as jamais pensé à être nounou ?! » Et bien non, je n’y avais jamais pensé, mais si c’était comme ça être nounou, alors ça me parlait beaucoup.

J’ai pris du temps pour y penser, pour fouiner un peu sur le net, mais pas trop pour ne pas être trop influencée. J’ai pris rendez-vous pour une réunion d’information au CCAS de ma ville, j’ai pris un dossier et je l’ai rempli…

La suite a été une suite logique d’événements. Il a fallu mettre notre appartement aux normes de sécurité avant la venue de la personne de la PMI (Protection Maternelle Infantile), car nous n’avions jamais utilisé de bloque-porte / fenêtre ou de cache prise.

La venue de celle-ci a été assez rapide, et c’est plutôt bien déroulée. Elle m’a de suite parlé d’un agrément pour 2 enfants, m’a précisé que mon dossier passerait en commission à une certaine date et m’a dit qu’après réception d’un courrier de confirmation, je serais recontactée par l’organisme qui gère la formation obligatoire des assistantes maternelles sur mon secteur.

Tout est allé ensuite très vite. J’ai eu une réponse positive de la commission en avril, puis début mai un courrier du GRETA qui me donnait mes date de formation. 67 heures obligatoires à faire avant de pouvoir accueillir un premier enfant.

Bref je vous passe les détails de cette formation où j’ai quand même eu le plaisir d’entendre plusieurs fois le terme bientraitance (qui a parfois provoqué des réactions qui m’ont fait mal mais bon…)

Me voici, toute fraîchement formée, prête à rencontrer des parents qui ont « choisi » de reprendre le travail ou qui change de mode de garde.

Seulement, petit soucis pour moi, je n’ai plus aucune affaires de bébés !

Et oui, ayant renoncé à agrandir notre famille, nous avions, d’un commun accord éparpillé ou revendu les affaires de bébés de Léa. Et comme je ne sais plus trop à qui j’ai donné quoi et que je ne suis pas du genre à aller sonner aux portes pour récupérer ce que j’ai donné, et bien, système D, on fait les vide-greniers et j’essaye de coudre ce qu’il est possible de coudre.

Après avoir réalisé une turbulette japonisante selon le patron de Kallou, je me suis dis qu’un tapis d’éveil se serait une bonne chose ! Pratique et utile de préférence 🙂

turbulette japonisante kallou

Pour le tapis, je suis partie sur un mélange de tissu et de stimulus mais sans en faire trop, je l’espère.

J’ai pensé à utiliser du minkee boutons de roses parce qu’il a la particularité d’être un peu en relief, et super doux !! Un nuage et un mouton avec cette matière, pourquoi pas. Mais juste un simple nuage, ça me semblait peu. Alors pourquoi pas y accrocher quelques ballons et en profiter pour donner un intérêt à ces ballons. Deux d’entre eux sont donc rembourrés avec de la mousse et à l’intérieur j’ai glissé un grelot. Le troisième est rempli de graines de lin. ils ont donc un poids différents et une texture également différente.

Pour rester dans la thématique nature, j’ai imaginé un petit filet à papillons et quelques papillons en feutrine accrochés au tapis. Je vais peut être fixer le bout du filet à même le tapis pour éviter que les petites mains s’entortillent autour, à voir à l’utilisation.

filet papillons

J’ai également brodé des fleurs, l’une légèrement rembourrée avec du molleton afin d’accentuer la différence au toucher. A côté de ses fleurs brodées, j’ai cousu une fleur en relief. Avec 5 pétales, type coussin ^^

Dans un coin, j’ai installé une petite marre à poissons, recouverte d’un tissu cristal et dans laquelle se mêle poissons, étoiles et paillettes ! Pour rendre ce tapis un peu festif j’ai cousu une mini guirlande de fanions dans lesquels j’ai glissé du papier sulfurisé pour que ça bruisse. Et enfin un joli soleil dans le coin qui a pour rayons des rubans de différentes tailles et en différentes matières.

soleil rubans

J’ai cousu au point droit, avec 5 allers retours tout ce qui devait être accroché à une forme, par exemple les ballons sur le nuage, les rubans sur le soleil, etc…

Puis j’ai fixé sur le tapis les éléments, d’abord au point droit, puis au point zigzag, puis au point zig zag très serré afin que l’ensemble soit très très solide. Ensuite une couche de rembourrage molleton épais, une couche de polaire et une couche de coton pour le fond et il a fallu assembler le tapis ! Je le trouve moi plutôt moelleux.

tapis d'éveil sur mesure

J’ai la chance d’avoir parmi mes amies, une jeune maman qui a eu la gentillesse de se proposer pour faire tester le tapis d’éveil à sa puce ! Elle m’a confirmé que niveau épaisseur c’était très satisfaisant, ouf :p

La petite puce a semblé trouver le filet à son goût et a aussi cramponné les rubans du soleil. Je suis satisfaite parce que j’avais peur que certains éléments gênent les mouvements, mais en fait non, c’est tout bien 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Encore un grand merci à ma mini testeuse et à sa maman ! Pour ma part, j’enchaîne sur la confection de livres en tissus, puis sur des coussins sensoriels et j’espère avoir le temps pour faire une balle de préhension également grâce à ce super tutoriel d’Alternatives Montessori.

Et je suis bien contente d’avoir pu récupérer mon blog et de pouvoir à nouveau échanger via celui-ci, en plus de Facebook , twitter ou instagram !

 

A tout bientôt 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Winter is coming et du coup Noël aussi !

J’essayerai d’être plus régulière sur le blog mais vous qui commencez à me connaître un peu vous savez que je privilégie un max le temps que je passe avec mes enfants et mon cher et tendre aux horaires de travail si particulier ! Et pour tout vous dire, même si j’ai un peu honte, je dépasse rarement les 22h comme heure de coucher… Moi l’oiseau de nuit habitué à veiller je me couche avec les poules ou presque en ce moment ! Mais je vais faire de mon mieux !

Mais pour en revenir au sujet de ce billet,  je ne vous apprends rien avec ce titre. Vous avez surement vous aussi reçu, dans vos boites aux lettres, les nombreux catalogues de jouets proposés par les différentes enseignes de supermarchés ou de magasins spécialisés.

Evidemment si vous avez de grands enfants ils ont déjà du se ruer dessus et entouré au minimum un jouet par page ^^ En tout cas c’est comme ça que ça se passe ici. Bon les miens sont grands et savent que ce n’est pas le grand bonhomme rouge qui livre les cadeaux, mais bel et bien maman et Roro. Alors c’est drôle de les voir entourer encore et encore et d’un coup lever la tête vers nous en disant : « Non mais ne prenez pas tout hein, ce sont juste des idées pour vous donner le choix » !! Ahaha merci pour la précision les loulous !!

Bon j’avoue ne pas avoir attendu l’arrivée des catalogues pour commencer à chercher des jouets, des jeux, des livres, des activités qui pourraient leur faire plaisir à Noël. J’ai déjà reçu quelques trucs.

Et chose qui parfois paraît surprenante, il nous arrive de sélectionner des jouets d’occasion ! Et oui, sur Ebay, les vides greniers, via certains groupes facebook aussi. Du coup on attend rarement cette période de l’année pour commencer nos achats. Mais on les garde précieusement au fin fond d’un placard pour que la surprise reste entière ! 

Cette année c’est un peu plus facile que les autres années car les loustics ont décidé de ne pas trop s’éparpiller dans les choses et personnages qu’ils aiment. Je ne suis pas fan des licences à outrance, mais si ma grande aime les PetShop® et Violetta® et bien je ferai de mon mieux pour lui faire plaisir ! Pareil pour mon grand qui adore par dessus tout les LEGO Star Wars® et Harry Potter®.

Bon sur le dernier point ça se corse un peu car les LEGO HP ne sont plus disponibles à la vente, ils ne sont plus ni distribués ni fabriqués ! J’ai réussi à en avoir 2 boites presque complètes pour son anniversaire dans un mois, sur Ebay, sans vendre un de mes organes, mais au prix d’un intense vissage de popotin dans le siège devant le pc ! 

Bref, pour les jeux et jouets l’histoire est réglée ou presque, mais Noël c’est aussi toute une préparation en amont, l’accueil d’une toute nouvelle ambiance qui s’immisce un peu avant décembre. Et oui même si mes enfants ne croient pas/plus au Père Noël, on a à cœur de maintenir la magie de Noël.

Tout ne se résume pas au réveillon et au 25 décembre, l’ouverture des cadeaux. C’est une période de l’année que j’attends avec impatience, même si elle s’accompagne de la surexcitation ambiante chez les plus jeunes !

J’aime me préparer en fin de journée pour aller faire un tout au marché de Noël. J’aime dire aux enfants que c’est le jour de la Saint Nicolas, qu’on va aller voir le défilé, manger des marrons chauds au pied de la grande roue qui illumine la place de la République en plein centre ville. J’aime aussi voir leur yeux pétiller quand ils enfilent leur bonnet de Noël qui clignote, bon le plus grand des enfants (presque 27 ans) a son bonnet aussi, il ne clignote pas mais il est très long et rayé rouge et blanc ! Hihihi !

Bonnet de noël

Tout ça pour vous dire que l’avant Noël pour nous a une saveur particulière. On aime d’ailleurs beaucoup passer notre temps libre à fabriquer de nouvelles décos d’années en années. 

Un petit aperçu de ce qu’on a fait l’année dernière :

 

Cette année au programme avec les 3 loustics :

  • Des boules personnalisées en polystyrène 
  • Des guirlandes de toutes les couleurs
  • Des décos en feutrine pour le sapin
  • Des cartes de voeux

Pour moi :

  • Des robes de Noël pour les filles
  • Des chaussettes à accrocher sur la porte (que j’ai commencé)
Pour ma première fois je suis plutôt contente !
Pour ma première fois je suis plutôt contente !

La première et la seule terminée sera pour Léa, j’ai vu un peu petit, mais comme elle est encore mini c’est parfait ! Le bonhomme de neige pour Ivoy et le flocon pour Kalvin. Ils sont d’ors et déjà ravis 🙂

  • Un centre de table mixant tissu et bricolage en tout genre !

Alors vous allez me dire qu’il nous reste encore pas mal de temps pour tout faire, mais en fait ça passe tellement vite que je ne suis pas sûre d’avoir le temps de tout gérer. Enfin on verra et je vous ferai part de l’avancée des travaux sur la page Facebook car je ne pense pas non plus avoir suffisamment de temps pour faire un article sur chaque bricolage. Après si l’un d’entre eux vous intéresse, je peux toujours vous préparer un tuto et le publier sur le blog 😉

En attendant je vous laisse avec ces quelques clichés d’un DIY proposés par Happy Kits, et je vous donne rendez-vous tout bientôt sur le site des Mamans Qui Déchirent pour vous en parlez plus en détails !

DIY Photo Booth Halloween
DIY Photo Booth Halloween Happy Kits

 

Et vous vous aimez bricoler pour les occasions telles qu’Halloween, Noël, Pacques, etc… ? Vous êtes comme moi, du genre à flâner sur Pinterest et à épingler bien plus de choses que ce que vous aurez le temps de réaliser ? Dites moi tout ! Et vous pouvez aussi me montrer tout ça sur la page Facebook

Rendez-vous sur Hellocoton !

Apprendre à la maison #ief

Je vous ai parlé récemment sur le webzine des mamans qui déchirent de l‘instruction en famille (école à la maison).

Moi je ne dis pas école à la maison, car je ne suis pas une maîtresse et je ne veux surtout pas que mon fils se sente dans la peau d’un élève, avec des leçons à apprendre, des exercices et des devoirs à faire. C’est justement pour éviter tout cela que nous avons opté pour ce mode de fonctionnement.

Tout au long de l’année, et même pendant les vacances, je fouine dans les blogs IEF, de professeurs des écoles, ou de parents impliqués dans l’éducation scolaire de leurs enfants. Je fais également partie de nombreux groupes actifs dans lesquels tout le monde partage ses ressources (sous réserve que celles-ci soient accessibles gratuitement).

J’ai également fait l’acquisition depuis l’année dernière, d’une plastifieuse. Et c’est vraiment extra cette petite machine ! Je l’ai trouvée chez Lidl. Mais comme il s’agit de vente à un moment précis, quand j’arrive à court de feuilles transparentes pour plastifieuse, je les prends sur Amazon. Avec 2 paquets je tiens à l’année entière (pas que l’année scolaire, une vraie année calendaire).

Feuilles plastifieuse A4
Format A4

Il est possible de faire une multitude de choses avec cette machine. Autant pour mon fils non scolarisé que pour ma puce de 29 mois. Tout ce que je vais vous présenter dans cet article est juste mis à disposition, on les regarde, on travaille ensemble ou on joue quand ils en font la demande. Parfois quand je vois qu’ils sont à la recherche d’une occupation et qu’ils ont du mal à trouver seul quoi faire, alors je propose, j’oriente vers une activité que moi je trouve intéressante. Souvent ça fonctionne, mais pas toujours ^^

L’année dernière j’ai par exemple imprimé et plastifié ceci :

Champ lexical
Source : http://www.participassions.org/

On se sert encore de ces fiches, on approfondi un peu plus l’explication des mots maintenant. Il lit tout seul les cartes, alors que l’année dernière c’est moi qui les lisais pour lui. Et quand il ne comprend pas un mot, je lui propose de le chercher lui même dans son dictionnaire.

Toujours plastifié de l’année dernière mais on s’en sert encore :

Vocabulaire
Les contraires

Je ne retrouve plus ma source, mais cela devait être également pioché sur Participassions. Encore un exercice qui nous donne l’opportunité de nous servir du dictionnaire, et pas seulement pour les définitions. On cherche également du coup des synonymes.

Ensuite je vous présente, toujours dans le même esprit et utilisé depuis l’année dernière. Des petites choses rapides de vocabulaire. C’est assez marrant de voir comment ce genre « d’exercices » peut amener des tas de questionnements différents, donc du coup forcément des apprentissages, des envies de creuser, de la motivation. Mais aussi de la fierté d’avoir lui même été piocher à droit à gauche les informations nécessaires pour répondre à ses questions.

champ lexical vocabulaire
Exercices champ lexical, vocabulaire

Toujours affichée, qui date aussi de l’année dernière, une liste de mots invariables. Kalvin n’est pas un enfant qui est fan de l’écriture, encore moins en cursive. Il a d’ailleurs plus de mal à lire les mots écrits en cursive qu’en script. Il lit de façon très fluide ses livres, mais les fiches, il éprouve un peu plus de difficultés.
Il n’écrit qu’en majuscules et en script, mais quand il le fait, je veille à ce que l’orthographe des mots soit correcte.

Vocabulaire CP
Mots invariables CP

Ensuite j’ai également imprimé quelques cartes mentales de qualité, piochées chez Fantadys, un blog que je vous recommande +++. Au fil des envies d’apprentissage de Kalvin, j’accroche certaines cartes mentales. Comme ça, l’air de rien, et rapidement, il intègre ou réintègre les informations.

Je vous invite à vous rendre sur le site de Fantadys, ou de suivre la page facebook pour vous tenir informé. En effet Nannymel de Fantadys ne partage pas que ses cartes mentales, elle vous offre tout un tas de ressources et de liens pour aider votre enfant au quotidien, dans ses apprentissages.
Et en plus elle partage volontiers son quotidien de maman de deux enfants formidables.

Du nouveau pour cette année, la table d’addition montessori, Kalvin accroche beaucoup à cette façon de faire ! La manipulation l’aide à comprendre et à assimiler.

table d'addition montessori
Source : http://www.lejardindekiran.com/

Je vais maintenant vous montrer une partie de mon salon. En effet je souhaite que la chambre de mon fils reste principalement un endroit de jeu, de détente, de sommeil, et pas une annexe de salle de classe. Je veux qu’il continue à associer sa chambre à un endroit agréable, ou à une soupape de sécurité quand parfois il sent qu’il s’énerve ou qu’il a dépassé les limites que nous nous étions fixées.

Donc mes murs sont ornés de choses diverses et variés :p

Ces tableaux souples ont été achetés il y a quelques semaines au Lidl. Les magasins Lidl proposent souvent du matériel propice aux apprentissages. J’ai de nombreux livres provenant de ce magasin (sur la Terre, le ciel, les religions du monde, l’univers, etc…). Vous pouvez également y trouver assez souvent du matériel pour les loisirs créatifs (blocs de feuilles, peinture, tampons, feutres, etc…)

Je possède également un grand tableau blanc dont je me sers de temps en temps pour expliquer par l’exemple des notions à Kalvin. Il s’en sert lui pour écrire car il trouve cela plus simple (et surement plus fun) d’écrire avec un gros feutre type Velleda, plutôt qu’avec un petit stylo sur une feuille lambda 🙂

A côté de ce tableau j’ai accroché un calendrier perpétuel, comme l’année dernière. La nouveauté de cette année c’est que j’ai également a disposition un calendrier perpétuel en anglais :

ressources sur le temps
Calendriers perpétuels

Pour le moment on se concentre sur la partie date en anglais, on verra la météo plus tard !

Pour continuer sur l’anglais je vous montre maintenant les nomenclatures fruits et légumes et la série rose montessori.

Nomenclatures montessori
Fruits & légumes en anglais + Série rose

Source : Les Jardins de Kiran

Kalvin ne voulait rien savoir de l’anglais l’année dernière, et encore pendant les vacances, rien n’a réussi à l’intéresser ! Mais il s’est redécouvert un intérêt pour Harry Potter (il a déjà vu tous les films et joue aussi sur Wii au jeu LEGO Harry Potter)

Du coup je lui ai dit qu’à la base, les livres et les films HP étaient en anglais, que Harry, Hermione,  Dumbledore et même CeluiDont-On-NeDoitPasPrononcer-Le-Nom n’avaient pas du tout la même voix. Que c’était d’autres personnes qui posaient leur voix sur les véritables voix des acteurs !

Du coup depuis il est pris d’une frénésie d’apprendre l’anglais, d’apprendre à le parler, à le lire, et à le parler 🙂 Une bonne chose de faite !

Je ne sais pas vous mais nous on a récupéré toute la collection de magazines jeunesses de mon homme et de ses frères ! Dans le lot il y a des Astrapi, des Sciences & Découvertes, des Wapiti, des Léonards, etc…

wapiti, astrapi, sciences et découvertes
Notre collection de vieilles revues jeunesse

A cela s’ajoute les revues que les enfants reçoivent chaque mois. Ils ont chacun un ou plusieurs abonnements. Cette année Kalvin à eu deux abonnements, un à « J’apprends à lire » (éditions Milan) et un à « Picsou« .

J’apprends à lire est une collection super, mais il n’a pas été très intéressé. Il commence seulement à mettre le nez dedans car maintenant il a compris les mécanismes de la lecture. Picsou, il a beaucoup aimé les gadgets en cadeau avec chaque numéro. Mais juste 10 minutes, c’est le temps durant lesquels les jouets sont restés entiers. De plus le magazine est rempli de publicités ! Autant dire que je ne renouvellerai pas l’expérience de l’abonnement à ce type de magazine !

Ivory quant à elle a eu un abonnement à Mobiclic. Un CD tous les 3 mois sous forme de magazine virtuel, avec des reportages, des jeux, des quizz. On a aussi eu la chance de gagner un abonnement à un super magazine, Cram Cram. Ce magazine est vraiment top parce qu’il ne contient aucune pub, chaque mois il fait voyager l’enfant dans un pays différent. Même moi, adulte j’ai apprécié le lire. J’apprécie d’ailleurs toujours autant. C’est un magazine que je recommande vraiment, je dirais à partir de 6 ans environ ^^

D’ailleurs si vous souhaitez vous abonner à Cram Cram n’hésitez pas à me contacter 😉

Léa elle a eu un abonnement à « Histoires pour les petits ». C’est un petit livre accompagné d’un CD qui raconte les histoires du magazine. Comme pour Kalvin, Léa s’y est peu intéressé quand ils arrivaient, mais prend maintenant beaucoup de plaisir à les ressortir et à les feuilleter avec nous.

Dans les vieilles revues récupérées, j’ai fait un grand tri. Je les ai tous feuilleté et j’ai mis de côté les articles qui pourraient nous intéresser. J’ai ensuite classé tous ces articles selon leur sujet pour les ranger dans des pochettes plastifiées dans un grand classeur à levier.

Kalvin l’a toujours à sa portée et sait qu’il peut le consulter si un sujet le questionne. On a aussi une partie bricolage assez sympa ! J’ai bien sûr conservé toutes les revues pour le reste de leur contenu.

J’ai aussi détaché TOUTES les cartes des revues pour les rassembler par catégories ! Ainsi tous les animaux sont classés (mammifères, invertébrés, etc…), les grands personnages historiques sont rassemblés, les monuments, etc…

Cartes revues

Pour finir (oui oui c’est long ^^) voilà le meuble (bien trop petit !) que nous avons pour ranger les livres de Kalvin (et de Léa pour l’étage du bas). Ce sont tous les livres utiles, ludo éducatifs etc. Pas du tout les livres qu’il peut lire pour se détendre. Ceux là sont dans sa chambre. Tout en haut du meuble je range aussi tout ce qui nous sert pour nos activités manuelles. Tampons, feutres, colle, crayons, ciseaux, pochoirs, etc…

On va surement s’orienter vers la taille au dessus en bibliothèque, mais toujours chez le suèdois ^^

bibliothèque Ikéa
Rangement des livres et du matériel de loisir créatif

Juste pour le fun, parce que c’est important aussi, et qu’on apprend beaucoup grâce au jeu, voilà un aperçu de nos jeux :

jeux de société

Donc on a du Tip Toi et son stylo interactif, des jeux classiques (othello, labyrinthe, dr maboul, etc…), des jeux de plateaux originaux (terrasauria, T Rex), des jeux de cartes (Caméléwizz, uno), des jeux de découvertes (loto des odeurs, des saveurs). Franchement on a de quoi s’occuper et apprendre par la même occasion 🙂

Voilà on a fait le tour de tout ce qu’on pouvait trouver à la maison. Mais il n’y a pas qu’à la maison qu’on apprend. Quand on sort aussi. Kalvin a donc à sa disposition pour apprendre, la vie, la nature, les autres, nous.

On a tous ensemble fait le choix de la non scolarisation, et qu’est ce que ça fait du bien !

Je peux également vous donner rendez-vous prochainement chez les Mamans qui déchirent pour vous parler applications tablettes (Ipad)
Rendez-vous sur Hellocoton !

La coupe menstruelle, vous connaissez ?

Vous connaissez la coupe menstruelle ? Entre nous on l’appelle la cup.

Il s’agit d’un dispositif permettant de recueillir le sang des menstruations. Un moyen économique, écologique et surtout sain pour remplacer tampons et serviettes hygiéniques.

En effet je ne sais pas si vous le savez mais les substances contenues dans les tampons et les serviettes sont loin d’être clean ! D’ailleurs aucun fabricant n’imprime sur les boîtes la composition de ses tampons, il est donc difficile de savoir ce que contient exactement un tampon. Et ça ne donne clairement pas envie de faire confiance aux marques qui ne partagent pas au grand jour ce qui compose leur produits !

Et puis mine de rien, mis bout à bout ça commence à chiffrer l’achat de tampons et de serviettes hygiéniques !

Tableau comparatif coupe tampons serviettes
Tableau comparatif

Il y a donc maintenant presque 5 ans de cela, j’ai décidé de sauter le pas et de passer à la coupe menstruelle ! J’ai d’abord opté pour une MoonCup

Mooncup, coupe menstruelle
Mooncup

 

Pourquoi celle-ci et pas une autre parmi les nombreuses qui existent sur le marché de la cup, et bien pourquoi pas ? Après avoir lu quelques posts en me baladant de forum en forum, son nom est revenu de nombreuses fois avec des échos positifs.
Je l’ai reçu accompagnée de son petit sac de rangement, bien pratique entre les cycles.

J’ai récemment changé de modèle car la MoonCup ne me convenait plus. Après avoir eu ma petite dernière je n’ai pas eu de retour de couches de suite, merci l’allaitement ! Mais quand celui-ci est arrivé et qu’il a fallu que je repasse par la case coupe, pas moyen de ne pas avoir de fuites…. Alors bon si c’est pour mettre une cup + une serviette hygiénique lavable, j’ai autant me servir uniquement des dernières.

J’ai décidé de retenter en changeant de marque. J’ai pris cette fois-ci une FleurCup. Le point qui m’a fait pencher cette fois-ci vers cette marque, c’est le look ! Oui ça peut paraître surprenant mais ça compte le look d’une coupe menstruelle !

J’ai choisi la mienne rouge, mais il en existe de vraiment toutes les sortes, pour tous les goûts.

Alors concrètement, parlons de l’utilisation :

  • En premier lieu il est bon de stériliser la cup en la plongeant quelques minutes dans l’eau bouillante avant de l’utiliser.
  • Ensuite vient le moment de la mettre en place. Vous avez pour cela plusieurs possibilités. A vous de tester celle qui vous convient le mieux. Pour ma part n’étant pas spécialement douée en origami j’opte pour la facilité et donc un pliage de base :
Pliage Cup menstruelle
Pliage de base en deux fois. On plie une fois en deux, puis une autre fois encore.

Et sinon, je compte tester celui -ci qui a l’air à ma portée :

Pliage Cup menstruelle 2
Pliage en trois fois
  • Ensuite il faut la positionner. Cela peut demander un peu de pratique mais ni plus ni moins qu’avec un tampon. La coupe bien en place, il ne peut y avoir aucune fuite. L’effet ventouse vous garanti plusieurs heures de tranquillité.

De plus comme le sang est bien gardé à l’intérieur, pas de problème d’odeurs nauséabondes !

  • Lorsque vous ressentez le besoin de vider votre cup, il vous suffit de la retirer, en pinçant l’extrémité et en tirant doucement pour rompre l’effet ventouse. Ensuite vous la videz dans les toilettes ou le lavabo, selon ce que vous avez à disposition. Il n’est pas nécessaire de la rincer forcément si vous n’avez pas de point d’eau à disposition (pratique lorsque vous n’êtes pas chez vous). Et vous la réinsérez, c’est reparti pour environ 12H sans y penser !

En pratique, ma journée type pendant un cycle :

  • pose de la cup le matin
  • change avant d’aller me coucher, c’est tout.

Deux manipulations dans la journée, alors qu’avec des tampons, avec mon flux assez important c’était au moins toutes les 2 ou 3H, un calvaire…

A titre personnel, je coupe la totalité de la tige de la cup. Pour deux raisons. La première étant que je n’ai pas besoin de la tige pour récupérer mon précieux et aussi parce que ça me gène, je la sens et c’est carrément désagréable ! Mais encore une fois, comme pour le pliage, c’est vraiment une affaire de ressenti personnel 🙂

Ensuite à la fin de votre cycle, il vous suffit de bien la rincer et de la ranger dans son petit sac tout mignon jusqu’à la prochaine utilisation !

Voici un lien où vous pourrez trouver différent modèles de cup 🙂

Modèles de Cup sur Amazon

Et pour finir une petite vidéo qui me fait toujours autant sourire et qui a le mérite de vous informer par la même occasion :

J’espère avoir répondu à vos interrogations si vous en aviez ou pourquoi pas avoir suscité votre intérêt pour la coupe menstruelle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Notre allaitement, une histoire, comme dans un livre !

Je suis une maman allaitante, j’en suis fière et souvent je le revendique. J’ai depuis mon premier enfant voulu allaiter ! C’est une chose qui vient du fond de mes tripes, ça ne s’explique pas, ça ne se commande pas.

Bon la première fois j’avais la volonté mais je n’ai pas eu les conseils adéquats (tétées minutées en nombre et en temps, position non vérifiée, crevasses, etc…), du coup 15 jours seulement… Je l’ai terriblement mal vécu, un échec total pour moi, donc pour mon deuxième j’ai pris les infos là où elles étaient fiables, et j’ai allaité Kalvin 8 mois (les aléas perso ont fait que…)

J’ai des seins, ils sont là pour ça, ils sont faits pour ça, alors pourquoi faire autrement ? On peut m’expliquer en long, en large et en travers pourquoi certaines femmes préfèrent donner le biberon, les raisons m’échapperont toujours.

Attention, je ne parle pas là de choix fait pour des raisons médicales, et re attention je ne juge pas, ne critique pas, chacun fait bien ce qu’il veut chez lui, juste je ne comprends pas 😉

Bref tout ça pour dire que notre aventure lactée a commencé il y a un peu plus de 27 mois maintenant, et que depuis ces 27 mois, assez régulièrement Léa m’apporte un livre qui lui tient à cœur. Un livre qui parle d’allaitement et de quotidien.

Je partage donc avec vous mon, notre très gros coup de cœur pour ce livre :

Toi, Moi et La Tétée de Mònica Calaf et Mikel Fuentes

IMG_5174

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un blog, un arbre

Vous commencez à me connaitre je pense (ou pas hein :p), et vous savez que j’essaye de faire attention au monde qui m’entoure, à la nature et à mon environnement.

Alors quand j’ai entendu parler de l’initiative un blog, un arbre, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion de faire d’une pierre deux coups !

Un blog, un arbre – le principe

Comment un arbre peut-il compenser le bilan carbone d’un blog ?

En participant à l’opération Blog zéro Carbone, vous pouvez facilement réduire vos émissions de gaz à effet de serre : un arbre permet de compenser les émissions de dioxyde de carbone liées au fonctionnement de votre blog. N’hésitez plus, et rejoignez-nous !

Quelles sont les émissions de CO2 liées au fonctionnement d’un blog ?

D’après une étude d’Alexander Wissner-Gross, diplômé en physique de l’université américaine de Harvard, la consultation d’une page web conduit en moyenne à l’émission de 20 milligrammes de CO2, soit 0,02 grammes. Pour un blog avec un trafic moyen (environ 15 000 pages vues par mois), cela correspond à des émissions annuelles de 3,6 kg de dioxyde de carbone. Cette valeur est à remettre en majeure partie sur le compte de la consommation électrique liée à l’utilisation de serveurs et matériels informatiques, et à leur refroidissement, très énergivore.

Comment fonctionne la compensation : 1 arbre = 1 blog !

Combien de CO2 un arbre est-il capable d’absorber ?

Il est difficile de donner une réponse précise et certifiée. La capacité d’absorption de CO2 d’un arbre peut énormément varier, et dépend ainsi de l’essence de l’arbre, de son exposition à la lumière, de la période de végétation, les changements de température dans le milieu, de la quantité d’eau disponible et de la qualité des sols.

Il y a aussi différentes manières de calculer le potentiel d’absorption d’un arbre. Les valeurs usuelles que l’on retrouve vont de 10 à 30kg de dioxyde de carbone absorbés annuellement par un arbre. On sait cependant que dans les premières années qui suivent la plantation, celui-ci ne peut absorber que peu de CO2 en comparaison avec le reste de sa vie. Également, il est admis qu’à partir d’une vingtaine d’années, cette valeur décroit lentement.

La CCNUCC, Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, a de son côté calculé et convenu de la valeur moyenne de 10 kg absorbés chaque année par un arbre. Petits gestes écolos, pour son opération Blog zéro Carbone, a choisi de rester relativement peu ambitieux sur ces valeurs, en retenant le chiffre moyen de 5 kg par arbre et par an. Ce conservatisme ne peut être que positif !

Un arbre suffit pour compenser les émissions de CO2 d’un blog

En reprenant les calculs ci-dessus, l’opération est très simple ! Sachant que la capacité d’absorption d’un arbre est estimée à au moins 5 kg de CO2 par an, et qu’un blog moyen en émet 3,6 kg, la plantation d’un arbre pour un blog doit permettre la neutralisation de son empreinte carbone sur l’environnement. La durée de vie moyenne d’un arbre étant de 50 ans, nous sommes assurés d’une compensation carbone durable, et même plus importante.

Votre blog a plus de 15 000 pages vues par mois ? Un arbre peut ne pas suffire : écrivez-nous et nous compenserons également les émissions de dioxyde de carbone pour votre blog ! (blog-zerocarbone@bonial.fr)

Comment et où les arbres sont-ils plantés ?

Pour la France, nous plantons les arbres avec les Pépinières Naudet. Ces arbres sont actuellement plantés en Bretagne, sur la commune de Gévézé près de Rennes.

Nous avons d’ores et déjà décidé de planter jusqu’à 1000 arbres, pour les premiers 1000 blogs qui accepteront de participer à l’opération Blog zéro Carbone.

MAJ 15/06/2012 : Les 1000 premiers arbres en plantation, l’opération est relancée. 1000 nouveaux arbres seront plantés pour les 1000 prochains blogs inscrits (du 1001ème au 2000ème).

MAJ 01/05/2013 : 1000 nouveaux arbres ont été plantés dans l’Allier. Plus d’infos à venir très vite !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !