Le temps de rien, enfin presque !

Dans l’idéal j’aimerais coudre tous les jours, oui j’ai des tas et des tas d’idées. Je note plein de choses, je me fabrique en tête des projets sympas,… Mais ça c’est dans le monde merveilleux de mes rêves, la réalité est toute autre…

J’ai le temps de faire beaucoup de choses en fait, mais qui n’ont rien à voir avec la couture, des choses épanouissantes pour ma famille, donc pour moi, oui, sauf que parfois j’en ai un peu marre de ne rien faire à 100% pour moi.

J’assume les choix de vie que j’ai fait, totalement. L’instruction en famille pour Kalvin qui m’a rendu mon petit garçon plein de vie, gai, épanoui. Mon congé parental, c’est un bonheur de voir ma Léa grandir. Pour Ivory & Kalvin j’avais repris le travail dès la fin du congé maternité (2 mois de demi) et j’avais eu la sensation (enfin c’était plus qu’une sensation, c’était réel) de passer à côté de tellement de choses !!

On prend le temps de vivre, tout en maintenant un certain rythme, école pour Ivory oblige.

On sort, on joue, on râle, on se pose, on lit, on dort, on mange, on rit, mais toujours en famille ! Et c’est une très grande force, une chance pour moi qui ai le choix de faire CE choix, c’est ce qui rend la (ma) vie si belle, mais évidemment il y a des jours où j’ai envie d’autre chose. Envie de buller sur mon canapé, envie de faire la grasse matinée, envie d’aller faire les courses calmement, envie de partager mon lit juste avec mon n’amoureux, envie d’aller au resto, envie d’aller au cinéma pas pour voir un dessin animé, prendre une douche ou un bain seule, etc…

Je pense que ces envies sont saines, vraiment, elles pèsent juste parfois quelques grammes de plus dans la balance de mon humeur, et cette balance penchent de quelques millimètres du côté de la lassitude !
Heureusement cela ne dure jamais longtemps, un sourire d’Ivory, un câlin de Kalvin, une tétée de Léa, une caresse tendre de mon n’amoureux et ces vilaines pensées d’envie d’autre chose disparaissent.

Et me voilà a nouveau à 200% pour eux, rien que pour eux ou presque ! Ça va passer tellement vite, un jour je me retournerai et je me dirai que je n’ai pas de regret d’avoir profiter à fond d’eux !
Dans quelques années, ils seront indépendants, ils sauront quoi faire sans forcément avoir besoin que je les aide, que je les guide. Bien sûr je serai là, toujours si ils ont besoin de moi, mais c’est aussi pour cela que j’ai fais des enfants, pour les voir grandir, s’épanouir, prendre confiance en eux tout en pouvant toujours compter sur moi.

L’ambivalence des sentiments qui m’envahissent parfois est vraiment déstabilisante. Et je me sens parfois coupable de ressentir ce genre de choses mais comme toutes les émotions de mes enfants j’essaie d’accueillir les miennes avec bienveillance et ne surtout pas les laisser dans un coin de mon coeur. Elles risqueraient de resurgir avec bien plus de virulence et de faire des dégâts autour d’elles !

Je vis tout simplement, avec eux, pour eux, et j’en suis convaincue pour leur bien, et finalement le mien.

Rendez vous dans 10 ans, je reviendrai peut être ici dire que je m’ennuie, que j’ai trop de temps libre, que mes enfants sont trop indépendants, …
Ou pas hein :p

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions au sujet de « Le temps de rien, enfin presque ! »

  1. Je suis complètement d’accord avec toi ! Quoi qu’on fasse on a toujours le sentiment d’inachevé : soit on travaille sur nos projets, et on a l’impression de « délaisser bébé » , soit on s’occupe de bébé et on a l’impression de ne pas être « productive » …
    Mais bon, tout ça n’est que du bonheur hein 😉

    1. Oh que oui que du bonheur, de toute façon il y a toujours du positif dans toute situation, toujours ! Enfin c’est comme ça que j’aime penser et vivre, et apprendre ceci à mes enfants.

      Et puis le temps passe et les choses changent, autant profiter au maximum de chaque instant, de nos enfants, de nos projets, on se reposera une autre fois :p

  2. ah ah, je me retrouve bien dans ton article même si pour ma part, c’est boulot et bébé qui siphonne tout mon temps !!! c’est vrai que c’est compliqué de tout gérer mais une chose est sûre, les enfants (et chéri!) en premier et le reste ensuite. Bon courage pour l’organisation 😉

    1. Ah oui le boulot, j’ai la chance de ne pas avoir ce paramètre à gérer en plus ^^
      Bon courage à tout également, et profitons bien de tous ces bons moments en famille qui s’offrent à nous <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *